Concept

Un travail détaillé sur l’improvisation nous a menés à découvrir des constantes et des points de repère. Comme ça l’est déjà dans plusieurs traditions musicales, y compris la notre, il est possible d’associer certains ensembles de notes avec certains types d’états émotionnels, impressions,  visions, rêves éveillés. Nous avons essayé de détailler cette recherche avec un travail sur les intervalles : nous avons développé une grille qui étudie les rapports entre une note et l’autre (dans notre cas, en simplifiant un maximum : entre un bourdon fixe et une note), dans l’effort d’identifier pour chaque intervalle une “famille” de sensations.
(Douzes notes possibles = douze familles de sensation).

Intervalle Frequence Ratio  Sensation
Note de reference1.00 1/1   (bourdon)
Seconde mineure1.05916/15 oriental / contradiction / tension
Seconde majeure1.1229/8 frais / commencement / spirituel / mystique / main invisible
Tierce mineure1.1896/5 triste / douleur / intériorisé /résignation à son sort / chercher
Tierce majeure1.265/4 joyeux / début / solaire / noble / confiant / trouver
Quarte1.3354/3 changement de gravité / préparation / solemnité
Triton1.4147/5 mystère / indéfinissable / d'autres mondes / civilisations
Quinte1.4983/2 pilier / équilibre / traditionnel / complémentarité
Sixte mineure1.5878/5délicat / l'autre coté / l'autre versant / incertitude
Sixte majeure1.6825/3espace ouvert / vivant / banal / coquin
Septième mineure1.78216/9sec / tranchant / déterminé / équilibre en suspens
Septième majeure1.88815/8 familiarité / geste de rapprochement
Octave  2.002/1 confirmation / suspension

Nous pouvons aussi associer par exemple cinq ou six différentes
sensations, pour former une gamme. (exemple : tension / noble /
préparation / équilibre / incertitude / déterminé = majeur phrygien C
Db E F G Ab Bb)

Grâce à cela, nous pouvons définir un espace d’improvisation qui se base sur des sensations, et le faire éventuellement changer de conséquence. À travers ce dispositif, le public peut aussi être amené à participer au processus de création sonore.

Un exemple. Dans cette improvisation (boucle de guitare qui se répète, avec deux lignes vocales) le mode mixolydien utilisé contient la combinaison de notes et sensations qui suit :

Seconde majeure1.1229/8 commencement
Tierce majeure1.265/4 solaire /confiant
Quarte1.3354/3 changement de gravité / préparation / solemnité
Quinte1.4983/2 équilibre
Sixte majeure1.6825/3espace ouvert / vivant
Septième mineure1.78216/9déterminé